Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Kaymu encourage les star-up au Cameroun

Publié par Arsène SEVERIN sur 27 Octobre 2015, 06:44am

Catégories : #Cameroun, #Start-ups, #Kaymu

@Elyse Nyemb
@Elyse Nyemb

L’entreprise de e-commerce, fort des perspectives du marché et du contexte camerounais, a osé le challenge d’organiser la première édition du Kaymu Entrepreneurs’ Club, une rencontre de start-ups. L’occasion a été idoine pour le public-cible d’exposer ses besoins et de découvrir comment faire vivre son business.

Pour cette édition, quatre personnes ont édifié les 100 invités sur le thème choisi, notamment Bertin Fokou le directeur d’exploitation de l’entreprise Ditex, qui a dressé grâce à un exposé explicite et détaillé les bases de l’entreprise jusqu’à son développement, son essor et son succès grâce notamment à la méthode Canvas. Le deuxième, Thibault Tsimi, publicitaire et planner stratégique a détendu la soirée d’avec ses explications ponctuées d’humour lorsqu’il présentait comment faire d’un produit une marque capable d’être commercialisée et surtout de (sur)vivre au temps. Elise Nyemb, la nappy la plus reconnue au Cameroun surtout avec sa marque So Natural…

So Me, a su trouver les mots justes pour montrer comment l’influence communautaire pouvait devenir le vecteur de réussite d’une start-up. Enfin, ses trois présentations ont été résumées dans la concrete-story Kiro’o Games, le premier jeu vidéo 100 % camerounais, représenté par son co-fondateur, Jean-Yves Bassangna.

Mais il importe avant tout de savoir que ces hommes et cette femme, ont axé leur speechs autour du thème central : « Comment quitter de l’idée au projet et du projet à l’entreprise », lequel a été choisi et défini par les entrepreneurs dans un sondage mené en septembre 2015 via Twitter. Il fallait oser. Le paysage entrepreneurial camerounais étant marqué par l’arrivée des jeunes entrepreneurs talentueux et ambitieux, l’on assiste à la naissance de Start-ups innovantes malgré les difficultés d’implantation et de démarches administratives lourdes. Leur essor a permis un taux de réalisation d’objectifs d’une croissance de 6,1 % en moyenne sur la période 2013-2015, Cette croissance est marquée par l’accélération des investissements avec 13,6% pour le secteur privé et 7,5% pour le secteur public.

Déjà organisé au Maroc et au Nigéria, le Kaymu Entrepreneurs’ Club a posé ses valises au Cameroun avec un résultat plutôt positif à en juger par les impressions des entrepreneurs conviés. « J'ai apprécié les intervenants professionnels et leurs interventions. J'ai appris en m'amusant et j'ai beaucoup apprécié l'accueil et la réception », a déclaré un entrepreneur. La deuxième édition est donc vivement attendue au Cameroun.

Pour la prochaine édition, Candace Nkoth Bisseck, Country Manager de l’entreprise déclare : « Nous ambitionnons de repartir sur une formule similaire. Choisir un thème cher au cœur de notre public, en sollicitant leur collaboration dans le choix dudit thème. La suite relève du secret de fabrication, mais nous pouvons d'ores et déjà annoncer que ce sera une fois de plus une très belle expérience ». C’est aussi cela une Afrique qui bouge et qui prend des risques positifs.

Par Gaspard Nongono

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents