Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Congo, pays à vocation "OUI" au référendum!

Publié par Arsène SEVERIN sur 7 Octobre 2015, 17:36pm

Catégories : #Référendum Congo-Brazzaville, #Politique, #Congo-Brazzaville, #Denis Sassou N'Guesso, #Thierry Moungalla

@Un bulletin OUI au référendum
@Un bulletin OUI au référendum

Jamais un référendum organisé par le gouvernement n'a été rejeté par le peuple, de mémoire de Congolais. Le pays est généralement à tendance OUI dans ce genre d'exercice. Il est difficile que subitement la tendance soit inversée le 25 octobre, le jour du vote référendaire fixé par les autorités.

Le ministre de la Communication Thierry Moungalla a pris tout son temps sur les antennes de la télé et radio nationales pour expliquer ce qui va changer. Un Premier ministre par-ci, un Parlement fort par-là, un président de la république plus humain que déifié...tout a été dit en faveur de OUI, un OUI massif surtout!

Les choses vont vite et très vite même que déjà le référendum constitutionnel est convoqué au 25 octobre. A la question de vouloir OUI ou NON d'une nouvelle constitution, celle de l'émergence des institutions restées statiques et inefficaces depuis une bonne quinzaine d'années, les Congolais seront amenés à répondre. La souveraineté du peuple tant clamée est appelée à s'exercer au moyen d'un vote tranchant : OUI ou NON!

Dans l'histoire du Congo, tous les référendums ont été organisés pour tourner la page. La Révolution pure et rouge en a eu une bonne part. Tout comme les militaires, à chaque coup d'état, s'en pressaient à s'attaquer à la loi fondamentale pour créer une nouvelle République...bananière et sauvage le plus souvent. On a eu nos Gonduana, nos Yafoy et nos Malembe Malembe, sans respect des droits de l'Homme, notamment le droit à la vie.

Le référendum de mars 1992 aura marqué les esprits encore chauds et excités vivement sortis de la Conférence nationale. Il fallait tout changer jusqu' à tomber dans les travers de l'article 75 que juristes ont eu du mal à expliquer. Tout cela pour ne plus voir même un pan de l'ombre du PCT, ex-parti unique marxiste léniniste.

Voter OUI, c'était le bulletin rouge, de tradition marxiste léniniste certainement. Et tout le monde se rendait aux urnes pour glisser le rouge dans l'urne. Ainsi les référendums étaient toujours positifs au compte de ceux qui l'organisaient. Jamais le NON l'emporta. Et ça ne devrait pas changer!

Cette fois ci, la tradition ne devait pas changer. Les Congolais ne sont pas des OUI Ouistes, mais surtout pas des NON Nonistes non plus! Le mot NON sonne mal dans l'oreille de ce peuple progressiste, toujours d'accord pour le changement, même le plus mélancolique qui soit. Nombreux semble-t-il, regrettent encore l'époque coloniale dans le pays, malgré les pas de danse esquissés le 15 août 1960. Mais nombreux aussi pleurent toujours le Monopartisme, notamment la période Sassou 1. Et pourtant à tous ces changements, le Congolais a toujours dit OUI.

"Toko voter OUI"! Cela a toujours été le slogan triomphant. L'opposition qui se trouve aujourd'hui du mauvais côté de la question ne devrait en principe pas espérer grand chose. Sinon les miettes et les os. La tradition du OUI massif héritée de Youlou Fulbert, de Opangault Jacques, de Massamba Débat Alphonse, de Ngouabi Marien, de Yombi Opango Jacques Joachim, de Lissouba Pascal, de Kolelas Bernard ou de Milongo André et de Kombo Ernest, et perpétuée par Sassou N'Guesso Denis devrait se répéter. Content ou pas content, c'est le OUI!

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents