Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


M'pouele : "Toutes les forces vives attendues le 27 septembre au boulevard" de Brazzaville

Publié par Arsène SEVERIN sur 21 Septembre 2015, 13:08pm

Catégories : #Paul Marie M'pouele, #Meeting opposition Brazzaville, #Congo-Brazzaville, #FROCAD, #Politique

@Paul-Marie M'Pouele
@Paul-Marie M'Pouele

L’opposition congolaise organise le 27 septembre un meeting au boulevard Alfred Raoul de Brazzaville. Interrogé sur l’importance de cette rencontre, le coordonnateur du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (FROCAD), Paul-Marie M’Pouele a indiqué que les opposants feraient plus que Pointe-Noire, en remplissant de monde cet espace. Pour M. M’Pouele, un seul message doit passer au cours de ce meeting, "ne pas toucher à la Constitution du 20 janvier 2002".

Des militaires ont repris le pouvoir au Burkina Faso. Quelle est votre réaction ?

Au moment où la situation démocratique se dégrade au Burkina-Faso et que les autorités congolaises s'en délectent, les démocrates et patriotes sont conviés à un grand meeting des forces vives au Boulevard Alfred Raoul le 27 septembre 2015 à 13h. Venez nombreux marquer votre attachement à la démocratie ! Ni les intimidations ou menaces, ni la manipulation et la désinformation de l'opinion, ni la mort n'auront raison sur notre détermination.

Toutes les franges de l'opposition seront-elles présentes à ce meeting?

Ce meeting n'est pas que l'affaire de l'opposition mais de toutes les forces politiques et sociales opposées au changement de constitution et attachées à l'alternance. Vous avez dedans le FROCAD, l'IDC et les autres.

Que direz-vous aux Congolais ce jour de meeting?

Nous voulons donner le message de rassemblement et de résistance contre toute violation de la constitution et toute volonté de confisquer la démocratie avec son pilier d'alternance.

Arriverez-vous à mobiliser comme à Pointe-Noire, car on sait qu'à Brazzaville, c'est souvent un petit groupe qui répond à vos rencontres en public?

Je ne sais pas si vous avez fait un sondage pour dire cela, mais nous entendons faire mieux qu'à Pointe-Noire, parce que nulle part la majorité ne mobilise plus, si ce n'est avec l'argent de l'État.

Poursuivrez-vous vers les autres villes du pays?

Nous allons faire tout le pays pour montrer au président et à sa majorité que le peuple au nom duquel ils disent vouloir changer de constitution ne souhaite qu'une alternance apaisée.

Qu'en est-il aujourd'hui des conclusions de votre dialogue alternatif de Diata?

Le président de la république a royalement ignoré le dialogue alternatif en même temps qu'il a affirmé que chaque congolais trouvera son compte. Cherchez l'erreur ! Nous avons lancé un appel à la désobéissance si jamais la constitution venait à être violée. C'est la principale conclusion du dialogue national alternatif de Diata, en plus de l'exigence d'une élection libre et transparente en 2016. Nous attendons. A première vue, le pouvoir veut faire un passage en force au regard des dernières lettres du ministre de l'intérieur aux partis politiques. Il veut d'une révision des listes électorales, alors même que depuis Dolisie le consensus s'était dégagé sur le fait que cette méthode ne permet pas d'avoir un corps électoral fiable. De façon consensuelle les parties avaient exigé le recensement administratif spécial que le ministère a manipulé et bâclé. C'est une provocation.

Un commissaire a été nommé par le Chef de l'Etat pour suivre les conclusions des dialogues. Y a-t-il un espoir de votre côté?

Je n'attends rien de mon grand frère Dominique Basseyila dont je connais les théories sur le changement de constitution.

Et vous-même on vous accuse de dictateur en nommant le représentant du FROCAD en France sans respecter les procédures internes...

...Le FROCAD ne donne pas au Coordonateur des pouvoirs extraordinaires. Nous avons pris la décision de nommer le ministre OUABARI en Coordination et lui avions donné des missions précises qu'il exécute tant bien que mal. Nous apprécierons au terme de sa mission. Si cette nomination pose problème, il y a un cadre approprié pour recadrer les choses. C'est la conférence des présidents. Toute contestation des non membres du FROCAD doit, au delà de la légitimité qu'il faut prouver, tenir compte de cette donne. Comment peut-on prétendre diriger une organisation dont on n'est pas membre ou dont son parti n'est pas membre. C'est dégueulasse vraiment, non!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents