Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

©Okombi, Mabio, Kolelas, Oba
©Okombi, Mabio, Kolelas, Oba

Trois leaders de la majorité présidentielle, mais opposés au changement de constitution, Guy Brice Parfait Kolelas, André Okombi Salissa et Zinga Mabio Mavongou ont appelé le 11 août les populations "à se lever" et à lutter "avec force, mais sans violence" pour faire échec au projet de référendum constitutionnel soupçonné d'avoir lieu dans leur camp. Au cours d'une réunion tenue au domicile de l'ancien ministre Kolelas, les responsables de l'Initiative pour la démocratie ont dénoncé "l'infantilisation du gouvernement" en nommant des ministres favorables au changement de constitution.

Dans une déclaration publiée à Brazzaville, les anciens ministres Okombi Salissa et Kolelas ont appelé le peuple à se mobiliser et à soutenir leur action. Il s'agit en fait, d'après le communiqué lu au domicile de Guy Brice Parfait Kolelas, de faire échec au projet de référendum constitutionnel. Pour ces trois leaders, " chaque Congolais doit se considérer non pas comme un sujet, mais comme un acteur". Et leur appel va encore plus loin. "Nous appelons tous ceux qui hésitent encore à nous rejoindre de le faire dès maintenant. Il ne faut pas avoir peur", disent-ils, dans leur déclaration.

Outre les trois personnalités, on a noté la présence de René Serge Blanchard Oba, Kala Kala, Marius Ngoya Nkessi et beaucoup d'autres comme Anguis Engambe et l'ancien maire Mabidou, lui aussi défenestré il y a quelques semaines.

Dans leur message, les gars de l'Initiative pour la démocratie ont publié le programme d'une vaste campagne pour sensibiliser les populations sur leur action. Dès le dimanche 16 août, pendant que toute la république sera encore entrain de faire le ménage à Ouesso, ils organiseront un grand meeting au boulevard Alfred Raoul. Pointe-Noire c'est une semaine après, le 22 août. Les villes comme Dolisie, Nkayi, Sibiti, Djambala et Ouesso sont sur la liste.

Tag(s) : #Okombi Salissa, #Kolelas, #Zinga Mabio, #INC, #Congo-Brazzaville, #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :