Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Et si les militaires allaient s'entraîner à Kinkala!

Publié par Arsène SEVERIN sur 4 Août 2015, 11:39am

Catégories : #Forces armées congolaises, #Congo-Brazzaville, #Kinkala, #FAC, #15 août

©Exercices militaires au boulevard
©Exercices militaires au boulevard

Franchement! Depuis quelques jours, les membres de la force publique congolaise s'exercent pour les festivités du 15 août qui auront lieu à Ouesso dans la Sangha. A cette occasion, les militaires, les policiers et les gendarmes se donneront à coeur au défilé. Et pour bien faire, ils s'entraînent tous les jours à Brazzaville, au boulevard du stade Alphonse Massamba Débat, créant embouteillages sur embouteillages. Ils auraient pu aller tranquillement s'entrainer sur le boulevard de Kinkala...qui traine!

Tous les jours, les membres de la force publique s'emploient à damer sur le goudron, exercices et grimaces, dans le but d'être prêts et outillés pour le 15 août. Invités nationaux et étrangers y seront! Donc, il faut faire ce qui est possible pour qu'aucun exercice ne soit oublié. De temps à autre, les ministres de l'Intérieur et de la Défense, les chefs d'Etat-major et les officiers généraux font des tours pour voir comment les gars s'entrainent. A la Soviétique ou simplement à la Congolaise! A la fin de chaque défilé, les militaires marchent en direction de l'ambassade des Etats-Unis, créant un embouteillage fou au rond-point du boulevard Alfred Raoul. "C'est l'armée d'abord", crient-ils aux usagers qui piaffent d'impatience et d'incompréhension.

Ha, les militaires! Mais si vous alliez vous entrainer à Kinkala, à seulement 1 heure de route de Brazzaville, ça vous coûtera quoi? Besoin du public? Et à Kinkala, ce sont des animaux qui y vivent? Allez les gars, faites y un tour, vous ne serez pas déçus. Mais à Brazzaville, les populations qui quittent Château-D'eau pour se rendre à l'aéroport international Maya Maya, au CHU, ou au centre-ville se cassent les couilles. En fait, les gars passent sur le même boulevard du stade, en prenant une bretelle à partir de l'entrée principale de l'Ecole normale supérieure (ENS). Une entrée fermée dès l'heure du défilé. Les voitures sont refoulées ou désorientées. L'essentiel c'est de quitter le boulevard du défilé.

Les militaires ne voulaient pas que les civils viennent les déranger. Alors, ils ont monté la garde à cet endroit. Jusque-là tout était encore bien, car les automobilistes pouvaient bifurquer à la hauteur de la station X-Oil, là où parfois les Chinois parquent leurs gros véhicules. Mais,...d'autres gardes ont été placés à ce niveau, depuis deux jours et ça pique la colère de partout! Les soldats, armés de Kalach, ne parlent que par des signes. Mieux vaut ne pas rouspéter, sinon...Matuza!

Il y a quelques années, ces entrainements se déroulaient carrément sur le boulevard Alfred Raoul. Toute une bonne matinée, la voie était fermée pour "cause d'utilité publique". Les chefs militaires ont certainement fini par comprendre eux-mêmes que ce n'était pas du tout bon pour les usagers qui payent le droit de rouler sur cette voie publique. L'argent qui sert après à acheter du pain et de la sardine aux mêmes militaires. Tous les jeudis, jour du sport dans l'armée, les militaires ont habitué les Brazzavillois à les voir courir à travers les grandes artères, empêchant parfois les populations de circuler librement et tranquillement.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents