Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


"Nous remettrons nos conclusions au président de la république"

Publié par Arsène SEVERIN sur 28 Juillet 2015, 15:11pm

Catégories : #Dialogue Brazzaville, #Dialogue alternatif, #Congo-Brazzaville, #Politique

©René Serge Blanchard Oba
©René Serge Blanchard Oba

Dans un entretien le 28 juillet avec la presse à Brazzaville, René Serge Blanchard Oba, rapporteur général du dialogue alternatif de l'opposition, a déclaré qu'ils remettront leurs conclusions au président Denis Sassou N'Guesso pour un tableau plus complet de l'analyse de la situation. "Nous sommes des républicains, nous ne contestons pas l'autorité de l'Etat. Nous soumettrons nos conclusions au président de la république qui aura en ce moment-là deux grilles de propositions, donc assez de matière pour décider en conséquence", a déclaré ce matin Blanchard Oba.

Faisant le point des travaux en commissions du dialogue alternatif, le rapport général a dit que les plénières démarrent cet après-midi. Toutes les réflexions concourent normalement sur la gouvernance électorale, prônant la mise en place d'une commission électorale indépendante. Egalement sur le respect de l'ordre constitutionnel qui est devenu depuis des mois le cheval de Troie de l'opposition.

Selon le rapporteur général du dialogue alternatif, le ministre de l'Intérieur a été identifié comme canal par lequel les résultats de ce forum parviendront au président Denis Sassou N'Guesso. "C'est le ministère qui nous gère, nous les partis politiques. Donc nous suivrons le même canal pour que les conclusions arrivent au président de la république. Dès jeudi, nous les rendrons disponibles et il pourra les recevoir sans problème", a souligné Blanchard Oba, président du MSD, parti de la majorité présidentielle, devenu depuis lors membre du FROCAD, la plate-forme de l'opposition qui ne veut pas qu'on touche à la constitution du 20 janvier.

Il espère, comme le reste des opposants, retrouver "un Sassou N'Guesso d'antan, capable de grandes décisions, ne pas tenir compte des gens qui veulent l'induire en erreur". Pour Blanchard Oba, " le président de la république devrait rentrer dans l'histoire en abandonnant ce projet de constitution, car il ne conduit nulle part et ne fait que diviser le pays. Ce projet est porteur des troubles dans le pays, qu'il le retire et nous serons tous tranquilles".

Par ailleurs, le président Sassou N'Guesso a reçu le 27 juillet les conclusions du dialogue national 2015 tenu à Sibiti. André Obami Itou, accompagné des autres membres du présidium du dialogue de Sibiti, se sont finalement lavés les mains en remettant leurs proposition au chef de l'Etat, initiateur de ce dialogue. Seul devant l'histoire, le président de la république en tirera la substance nourricière du peuple dans cette affaire. Ha!

Le rapporteur général du forum de l'opposition s'est réjouit de la présence à ces assises de leurs délégués des départements ainsi que ceux de la diaspora dont un qui occupe des responsabilités du dialogue au sein du présidium des travaux. A l'ouverture des travaux, plusieurs personnalités avaient fait le déplacement de Diata, le siège de l'UPADS où se tient ce dialogue.

Cet après-midi devraient donc s'ouvrir les plénières après des travaux en commissions parfois organisés dans les maisons privées. Malgré qu'ils aient pu payer la salle du palais des congrès, les opposants n'ont pas été autorisés à se réunir dans une salle publique à Brazzaville. "C'est regrettable, nous le déplorons. Et pour un pays qui se veut démocratique, refuser à l'opposition une salle de réunion, c'est vraiment dommage. Mais tout cela va finir, car nous sommes entrain de construire des salles de réunions de plus de 500 places, et tout ceci sera bientôt dernière nous" a dit Blanchard Oba.

Le dialogue alternatif de l'opposition s'achève ce 29 juillet.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents