Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Le président Sassou N'Guesso en route pour Paris, les badauds à l'accueil

Publié par Arsène SEVERIN sur 6 Juillet 2015, 09:40am

Catégories : #Sassou N'Guesso à paris, #Eglise Saint-Philippe, #Sassou à Paris, #Congo-Brazzaville, #Congo-France, #Politique

©Sassou N'Guesso à l'Elysée en 2014
©Sassou N'Guesso à l'Elysée en 2014

Le chef de l'Etat Denis Sassou N'Guesso a quitté Brazzaville ce lundi pour Paris en France où il discutera avec son homologue français François Hollande des questions politiques internes du Congo. De leur côté, certains membres de la diaspora diffusent depuis le week-end dernier des communiqués appelant à un large rassemblent des Congolais pour manifester contre la visite de Sassou N'Guesso au pays de l'ancienne puissance coloniale. Allez donc savoir!

Selon le quotidien national, notre Pravda bien aimée, Les Dépêches de Brazzaville, le président Sassou N'Guesso sera reçu mardi le 7 juillet, le jour d'anniversaire d'un Grand Monsieur de la presse, par le président Hollande à l'Elysée. Sur la table, les questions sécuritaires dans la sous-région et surtout en RCA où le président congolais est médiateur. Et puis, il discutera avec le Premier ministre français, Manuel Valls.

La question politique interne n'échappera pas aux discussions entre le Congolais et le Français. Les deux chefs d'Etat entretiennent souvent des relations nuageuses du genre "je t'aime moi non plus". Il apparait que le président français et tous ses proches s'opposent catégoriquement à l'idée de changement de constitution que les partis de la majorité présidentielle appellent de tous leurs voeux. François Hollande, saluant l'exemple béninois, a récemment demandé à Cotonou les pouvoirs africains en fin de cycle a ne pas toucher à la loi fondamentale et à favoriser l'alternance démocratique dans leur pays.

Bon, tout ça c'est bien! Mais le problème avec les combattants se situe à quel niveau? Pourquoi, après avoir agressé les proches du président Denis Sassou N'Guesso dont le conseiller Léon Ibovi, et le DG de la SNE, ces jeunes se préparent-ils à lancer les tomates pourries contre le cortège du président? En tout cas, le mardi 7 juillet, le jour même où Hollande va serrer la main de Sassou N'Guesso devant l'Elysée, la diaspora congolaise compte se regrouper devant l'Eglise Saint-Philippe à Paris pour manifester. Un communiqué circulant sur internet appelle à des manifestations contre la visite du chef de l'Etat à Paris. Il n'aurait pas dû venir, estiment-ils, lui qui veut changer la constitution pour rester au pouvoir.

Et pourtant avant de quitter Brazzaville, le président de la république dans un message subit à la nation a convoqué du 11 au 15 juillet un dialogue national sans exclusive, sans préalable et sans a priori pour apaiser les tensions au sein de la classe politique. Mais, des opposants refusent toujours de participer à ce dialogue, arguant que les conditions de sa préparations ont été bafouées, notamment la commission de préparation du dialogue national n'est pas paritaire, que du PCT partout sur les 36 personnes désignées par le chef de l'Etat.

La visite du président congolais à l'Hexagone devrait en réalité permettre de relancer la "coopération politique" entre les deux pays. Les rumeurs les plus folles sont déversées sur les deux capitales, sans la moindre preuve, la moindre info juste. Si jamais c'est possible, un entretien du président de la république avec la diaspora pour expliquer certaines choses sera salvateur. Mais dans les conditions où il est accueilli par sa propre diaspora, divisée entre ON VA et ON NE VA PAS, il est un risque à ne pas prendre.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents