Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


L'opposition organise son propre dialogue ce vendredi!

Publié par Arsène SEVERIN sur 23 Juillet 2015, 13:03pm

Catégories : #Dialogue Brazzaville, #Dialogue alternatif, #Mathias Dzon, #Clément Mierassa, #Jean Itadi, #Congo-Brazzaville, #Politique

©Leaders du Collectif de l'opposition
©Leaders du Collectif de l'opposition

Décidément, tu mets on met! Le Collectif des partis de l'opposition a annoncé au cours d'une conférence de presse tenue mercredi à Brazzaville qu'il organise ce vendredi 24 juillet un dialogue politique pour mettre sur la table la gouvernance électorale qui, semble-t-il, n'a pas été bien traitée à Sibiti, lors du récent dialogue. Sans indiquer de dates précises et de lieu clair, le dialogue alternatif de l'opposition regroupera "toutes les personnes éprises du patriotisme".

Un Sibiti bis? On le saura réellement. Pour Mathias Dzon, un des organisateurs de ce dialogue alternatif, il s'agit de discuter sur les questions de gouvernance électorale. "C'est une honte pour nous que chaque fois les élections soient sujettes à contestation. Jamais on n'a fait des élections libres et transparentes dans ce pays. Nous sommes prêts à réfléchir sur la façon d'organiser les élections afin de favoriser l'alternance. Nous voulons nous parler entre nous", déclare Mathias Dzon.

Dans leur annonce faite mercredi à Brazzaville, les opposants appellent les jeunes, les femmes, les intellectuels, les retraités, les partis politiques, les associations de la société civile, les individualités de l'intérieure et de la diaspora congolaise à l'étranger, à participer à ce dialogue. "Il s'agit véritablement d'un dialogue sans exclusive, destiné à conduire des réflexions approfondies et neuves pour sortir le Congo de la grave crise multidimensionnelle qui le plombe aujourd'hui", expliquent les opposants dans leur déclaration.

Attaqués par la presse pour leur absence notoire à Sibiti où toute la classe politique était invitée à dialoguer du 13 au 17 juillet, les opposants ont simplement estimé que ce n'était pas un dialogue "mais un monologue où le pouvoir s'est parlé à lui-même". Selon Jean Itadi, président du Congrès africain pour le progrès (CAP), "après avoir parlé avec une certaine classe politique à Ewo, à Dolisie et à Brazzaville, le PCT s'est parlé à lui-même à Sibiti".

"Mais pourquoi ils pensent qu'il n'y a que nous qui ne sommes pas partis à Sibiti? Mais que disent-ils du MCDDI, la CADD, le RDD et l'UPADS?. Ce sont tous des partis de l'opposition, ou bien il y a aussi là-dedans ceux de la majorité? Le pays est en crise, il faut trouver une solution. Ceux qui se sont présentés comme membres de l'opposition à Sibiti ont trompé, nous ne les connaissons pas", a fustigé Mathias Dzon.

Dans un communiqué publié le 22 juillet à Brazzaville, le Mouvement citoyen de Clément Mierassa a démenti que ses partisans s'étaient rendus au dialogue de Sibiti. "Le Mouvement citoyen pour le respect de l'ordre constitutionnel soutient fermement la tenue du dialogue alternatif qui aura lieu le vendredi 24 juillet 2015 à Brazzaville, auquel participeront les forces politiques et sociales opposées au changement de la constitution".

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents