Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Pyromanes, commencez par brûler vos propres maisons et non le Congo!

Publié par Arsène SEVERIN sur 24 Juin 2015, 08:49am

Catégories : #Droits Humains, #Congo-Brazzaville, #Collinet MAkosso, #Kuluna

©Tout est dit sur ces images
©Tout est dit sur ces images

On l'a toujours su et ça marche parfois comme ça! Même ceux qui appellent au calme, préparent leur petit scénario pour tout Niangamé. Personne n'est dupe, il suffit de bien regarder, ils ont leur petit doigt plongé dans la mayonnaise...pour la faire monter un jour. Depuis bien longtemps, ils voient le diable partout, claironnant pour la paix : on mange la paix, on boit la paix et on dort sur la paix. Ils s'accusent! Cela devient même l'hymne national. Dans l'étau, c'est le peuple. L'affamé et le malade. L'analphabète et le démuni. Il ploie et parfois périt sous les coups des intimidations, des injures et des tambourinages.

Dans les quartiers populaires, les petits Kuluna sont revenus, parachutés. Ils font la loi de nuit. Ils sèment la désolation même là où les gens ne se reconnaissent pas dans ce désordre. Comme lundi à Moukondo. Ils veulent tout brûler, à commencer par les petites cases des populations, de sorte à les laisser à découvert, sans abri et sinistrés pour les parquer dans les écoles et les églises où ils attendront le riz et le haricot constipants.

Nombreux pensent manipuler les jeunes, ceux-là même qui sont sortis violemment pour protester contre la défaite des Diables rouges. Dans leur tête, les autorités avaient vendu aux Zaïrois ce match qualificatif pour l'équipe nationale. Où en était la manipulation? Les manipulateurs sont venus après pour tout casser et brûler, mais surtout piller et voler, comme un vrai loup au milieu des agneaux.

Récemment, alors que le ministre Anatole Collinet Makosso, dans une interview chez nos amis de terrAfrica, était tout à fait sûr que les gens avaient repris leurs esprits, pouff!, les gars sont sortis pour tout casser à cause du BAC annulé. Là aussi, il y a pas eu manipulation, les gars étaient bien fâchés pour une mesure mal prise, non encadrée. Les badauds, Oui, ils étaient là, tout près, attendant le tour pour se jeter dans le mouvement. Heureusement que la police n'a pas permis aux élèves de tenir jusqu'à 10 heures. Tous les calculs des gars dans l'eau.

Chance! Le président Denis Sassou N'Guesso les voit déjà venir. Il les a avertis, en promettant de se jeter au travers de la voie comme un bouclier pour le peuple. Comme ça, ils se régleront les comptes entre militaires. Parfois entre armés, loin du peuple.

Commenter cet article

Jeff 30/06/2015 00:09

Bonne réflexion, ça nous aide a voir le lendemain

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents