Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Hellot Mampouya fait appel au doyen Kimbembe pour sauver le BAC!

Publié par Arsène SEVERIN sur 12 Juin 2015, 16:22pm

Catégories : #Culture, #BAC 2015, #Congo-Brazzaville, #Jury Bac, #Philippe Kimbembe, #Hellot Mampouya

© Le ministre Mampouya
© Le ministre Mampouya

Le professeur Philippe Kimbembe vient d'être nommé président du jury du BAC général 2015 après le scandale qui a suivi l'annulation des épreuves de remplacement de cet examen. Philippe Kimbembe, universitaire, enseignant à l'Ecole nationale supérieure polytechnique (ENSP) a déjà été jury du BAC, notamment la session 2009.

L'heure de la rupture a sonné. Le professeur Evayoulou qui ronge ses ongles dans la soute de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) vient d'être remplacé comme jury du BAC 2015 par le professeur Philippe Kimbembe, champion du BAC 2009 dont il avait publié les résultats à la surprise générale le 1er Juillet, quelques semaines seulement après la tenue des épreuves écrites et orales. A l'époque, 47% d'admis dont 208 du coup! Lui a bossé pendant des années avec madame Rosalie Kama Niamayoua, ancienne ministre en charge du BAC. On ne perd pas de temps, on prend un gars qui connaît bien le dossier et qui peut sauver la république. Lui c'est un doyen en la matière.

Le président du jury de BAC que le ministre Hellot Mantson Mampouya vient de nommer a aussi été en 2011 directeur du cabinet du ministre de la Jeunesse et de l'éducation civique. Il sait forcement tenir sa langue en respect. L'homme de la situation est actuellement enseignant à l'ENSP.

Maintenant que le BAC est programmé le 7 juillet, il a tout le temps, avec ses quatre collègues, le vice-président et les trois responsables de l'équipe pédagogique (Littéraire, Scientifique et EPS) de tout passer au peigne fin. Les moyens ne manquent généralement pas en pareil cas. Il verra donc avec ses collaborateurs comment réorganiser le BAC et faire parade à toute fraude. Les défis sont majeurs et le ministre Hellot Mampouya y tient, vu que son autorité est engagée, lui qui ne jure que par une main trop noire qui veut le séparer d'avec le président Denis Sassou N'Guesso.

Arrêtés depuis les premières heures de la casse pour annulation du BAC, le président du jury Evayoulou et ses quatre collègues croupissent toujours dans les caves de la DGST. Le temps certainement que la police termine son enquête avant de les présenter devant le juge qui décidera ou pas de les inculper. Ils sont nourris comme les militaires, du pain au poisson grillé, si leurs familles ne sont pas autorisées de les visiter. Ce qui est souvent le cas dans de pareilles situations. La DGST n'est pas un lieu de détention humain. Avec eux aussi séjourne le directeur des examens et concours (DEC), pris dès les premiers instants de la crise.

Pour ne pas laisser le vide, Hellot Mantson Mampouya vient de nommer un autre DEC. En fait il a fait appel un gars qu'il avait fait partir à la congolaise. C'est-à-dire quand vous êtes nommé à un poste de responsabilité, vous chassez tous ceux que trouvez sur place. Finalement le ministre devrait se passer de ses gars de la DRD, et a fait donc appel à Blaise Mbenga, un DEC que Mme Kama avait laissé, mais qu'on avait soupçonné de couler le ministre Mampouya en ramant à contre-courant. Mais très vite on prend le soin de préciser que Mbenga partira aussitôt le BAC et les autres examens 2015 gérés. On trouvera certainement un gars de consensus, un vrai DEC, bonne moralité, bon salaire, casé et véhiculé. Qui ne viendra que pour être droit dans ses bottes, pas pour se faire appâter même avec un billet de 2.000 francs CFA.

Le BEPC qui a été reprogrammé au 21 juillet a gardé son équipe. Le président du jury et l'équipe pédagogique restent en place. S'ils ont déjà préparé les fuites, ils n'essaieront pas, vu que cette fois les forces de sécurité et les services de renseignements reniflent partout à la quête de la moindre fuite, même un bout de papier de toilette. Keba!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Makix 12/06/2015 22:09

Bon vent.au professeur Kimbembe, il doit réussir cette mission, il y a eu trop de saleté sur le.Congo avec.ce.Bac

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents