Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Arthur Soria présente la plate-forme Javago

Publié par Arsène SEVERIN sur 18 Juin 2015, 19:45pm

Catégories : #Cameroun, #Jovago, #Athur Soria, #International

©Simon Mbelek
©Simon Mbelek

Le tout nouveau directeur de l'agence de la plate-forme de tourisme Jovago, Arthur Soria s'est exprimé dans un entretien avec SEVERINNEWS sur les services qu'offre sa société. En conférence de presse jeudi à Yaoundé au Cameroun, M. Soria a estimé que le potentiel hôtelier africain devrait faire l'objet d'une grande promotion.

Quels sont les différents services que vous offrez aux usagers?

Jovago vous permet de réserver facilement et rapidement votre hôtel quelque soit votre destination. Vous vous connectez sur la plateforme www.jovago.com Vous indiquez le lieu de votre destination, les dates de votre séjour et le nombre de voyageurs. Vous accédez alors à la liste de nos hôtels partenaires disponibles sur la période.

Afin de faciliter votre recherche, vous pouvez classer les hôtels par gamme de prix, par promotion ou en fonction des avis des anciens clients. Vous avez accès aux fiches profil des hôtels qui contiennent des photos du lieu, une description de l’établissement ainsi que les prix des différentes chambres.

Dès que vous avez confirmé votre réservation, vous êtes pris en charge par notre service client dédié qui s’assure que tout se passe au mieux jusqu’à la date du check in. Ce suivi unique nous permet de vous laisser le choix entre payer votre réservation en ligne ou la payer à votre arrivée à l’hôtel.

Nous vous rappelons également le lendemain du check out pour que vous puissiez partager directement avec nous votre retour d’expérience. Votre avis nous intéresse particulièrement car c’est vous qui êtes le mieux à même de juger de la qualité de l’établissement.

Il faut ajouter enfin que nous négocions régulièrement avec tous nos hôtels partenaires des promotions exclusives afin de garantir à nos utilisateurs les meilleurs prix et leur permettre d’accéder à des établissements qu’ils n’auraient pas pu se payer autrement. C’est bien simple : vous trouvez le même hôtel moins cher sur un autre site, on vous rembourse la différence.

Comment va se faire cette promotion du tourisme local via le numérique?

Internet est un bel atout de promotion touristique car il permet de bâtir une expertise du tourisme à partir du comportement des utilisateurs, expertise qui permet ensuite de mieux cibler les actions de promotion. A partir des données que nous récoltons, nous sommes à même de décrire précisément le profil des voyageurs type par destination et ainsi d’adapter de manière optimale notre offre aux attentes de chacun.

Par ailleurs, grâce à notre expérience en la matière nous avons rapidement pu nous imposer sur les différents réseaux sociaux en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest. Nous profitons de ces puissants relais de communication pour promouvoir dans la région les différents évènements culturels et traditionnels organisés au Cameroun afin de faire découvrir au plus grand nombre les richesses et le nouveau dynamisme du pays.

Quels sont d'ailleurs les éléments qui vous semblent favorables pour le développement de ce tourisme local?

Tout d’abord, il faut commencer par rappeler que, de par sa diversité naturelle et culturelle, le Cameroun est l’un des pays les plus riches d’Afrique. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai souhaité m’installer ici. La diversité en terme d’ethnies et de paysages est impressionnante. Nous n’avons aucun doute quant au potentiel touristique du pays.

Ensuite on observe aujourd’hui une prise de conscience à tous les niveaux, dans le secteur public comme dans le secteur privé, de l’importance de développer le tourisme au Cameroun. Depuis que je suis arrivé à Douala j’ai ainsi pu assister à plusieurs évènements culturels à dimension internationale, qui contribuent au rayonnement de la destination Cameroun à travers le monde. Que ce soit le concert de Stromae ou les Rencontres Audiovisuelles de Douala (RADO) organisées début juillet, les initiatives ne manquent pas !

On imagine que pour l'instant le grand Nord n'est pas pris en compte?

Notre volonté est de proposer le service le plus complet possible à nos utilisateurs. Nous couvrons l’ensemble du territoire afin que chacun puisse trouver un hôtel quelque soit sa destination. C’est pourquoi, même dans le contexte actuel, nous avons souhaité développer des partenariats avec des hôtels dans le grand nord, principalement à Garoua et à Maroua.

Bien que notre activité sur ces destinations ne soit pas des plus dynamique en ce moment, nous attendons beaucoup de cette région dans la mesure où elle concentre parmi les plus spectaculaires parcs naturels du pays et du continent.

Que dites-vous des difficultés relevées par certains opérateurs comme étant des entraves au développement du tourisme au Cameroun?

En ce qui concerne la qualité de services dans les hôtels au Cameroun, nous avons élaboré plusieurs manuels de formation afin d’aider nos hôtels partenaires à améliorer leur aménagement et l’accueil qu’ils réservent à leurs clients. Nous mettons également à leur disposition un conseiller spécialisé afin de les accompagner individuellement au quotidien. Nous avons pour objectif d’aligner leur niveau de service sur les standards internationaux.

En ce qui concerne les autres entraves au développement, bien que celles-ci soient souvent exagérées, elles existent bel et bien. Notre vocation à promouvoir la destination Cameroun est ambitieuse. Nous sommes conscients que nous ne pourrons réussir seuls. C’est pourquoi nous sommes entrés en contact avec les différents acteurs privé et public de l’industrie du tourisme, des transports et ses télécommunications afin de coordonner nos efforts pour maximiser notre efficacité collective.

Propos recueillis par Simon Mbelek du Cameroun

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents