Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Route Sangmélima-Ouesso : les travaux piétinent et les délais sont dépassés, selon le Cameroun

Publié par Arsène SEVERIN sur 6 Mai 2015, 13:33pm

Catégories : #Societé- Développement

Des travaux de bitumage de la route
Des travaux de bitumage de la route

Les travaux de bitumage du tronçon Sangmélima-Bikoula, d’une longueur de 65 kilomètres et qui fait partie de l’axe devant relier le sud du Cameroun à Ouesso, au nord-ouest du Congo Brazzaville, n’ont à ce jour été réalisés qu’à hauteur de 23,68% pour une consommation des délais de 100,5%, a constaté le ministre des Travaux publics Patrice Amba Salla.

En visite sur le site, le membre du gouvernement a déploré non seulement le manque d’équipements adaptés, mais aussi la mauvaise exécution des travaux par l’entreprise iranienne Kayson Inc.

A l’entreprise qui se plaint à son tour de la lenteur des paiements, le Cameroun invoque les contraintes des «contours» difficiles à maîtriser et qui ont trait aux mesures d’embargo imposées à l’Iran par certaines puissances occidentales, et qui allongent les délais de transfert de fonds.

Face à la mauvaise qualité du travail effectué et à la lenteur de la réalisation, Patrice Amba Salla a sommé le constructeur de tout mettre en œuvre en vue de rattraper les délais de livraison du tronçon pour lequel le marché, d’un montant de 23 milliards FCFA, a été passé en juin 2012 entre les parties.

La route sous-régionale Sangmélima-Ouesso, d’une longueur totale de 657,5 kilomètres dont 312 kilomètres côté camerounais, fait partie des projets destinés à faciliter la libre circulation des personnes et des biens dans la sous-région Afrique centrale.

Le chantier est financé par le Fonds saoudien de développement (FSD), la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), le Fonds de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et le Fonds koweitien de développement.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents