Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


2,4 milliards de FCFA pour former 5000 jeunes gabonais aux TIC

Publié par Arsène SEVERIN sur 6 Mai 2015, 17:33pm

Catégories : #International

© Le ministre de l'Education nationale au centre
© Le ministre de l'Education nationale au centre

Le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et professionnel, Ida Reteno Assonouet a lancé officiellement lundi à Libreville les activités du projet « Former Ma Génération-Gabon 5000 », un programme visant à former 5000 jeunes dans les Technologies de l’information et de la communication (TIC) ainsi que l’entreprenariat.

Le projet très ambitieux sera mis en œuvre grâce au partenariat entre l’Organisation des nations unies pour la science et la culture (UNESCO) et l’entreprise de téléphonie mobile Airtel Gabon.

« L’intérêt majeur de ce grand projet se justifie par le fait qu’il s’adresse à notre jeunesse qui a besoin de connaissances, notamment dans le secteur des TIC », a indiqué Mme Reteno Assonouet, invitant au passe les jeunes gabonais âgés de 17 à 35 ans à s’inscrire massivement à l’initiative qui vise l’autonomisation de l’homme.

Le projet est financé par Airtel Gabon à hauteur de 2,4 milliards de FCFA. Il est soutenu techniquement par l’UNESCO. Comme partenaire pédagogique, le programme a choisi l’Institut africain d’informatique (IAI). Sous les directives de l’UNESCO qui a mis sur pied une cellule de coordination, 5000 jeunes (garçons et filles) seront formés gratuitement par les enseignants d’IAI durant trois (3) ans sur toute l’étendue du territoire gabonais. Un comité paritaire de pilotage (UNESCO et Airtel) s’assurera du suivi et d’évaluation périodique de l’avancement du partenariat.

Les modules de formation concernent l’initiative à l’outil informatique, le soutien scolaire par la formation à distance (E-learning), l’accompagnement à l’entreprenariat des jeunes et l’accompagnement aux métiers par des bourses de formation dans les domaines spécialisés. Le projet intègre les jeunes scolarisés et non-scolarisés.

Selon le directeur général d’Airtel Olivier Hervé Njapoum « à travers l’expertise de l’UNESCO dans la promotion de l’innovation basée sur la technologie et les savoirs, le projet gagne en qualité ».

Au terme du projet, 4400 jeunes seront formés aux TIC, plusieurs centaines de jeunes seront formés dans la création d’activités économique et plusieurs milliers d’élèves également de classe d’examens bénéficieront du soutien scolaire en ligne (E-learning). Le projet prendra en compte aussi le recyclage de 100 professeurs des lycées et collèges pratiquant des disciplines scientifiques et technologiques.

De son côté, Loîtéohin Félix Ye, directeur du bureau régional multisectoriel à Yaoundé et représentant de l’UNESCO pour l’Afrique centrale a souligné que « Former 5000 jeunes à la maitrise des technologies de l’information et de la communication (TIC), c’est constituer au sein de la nation gabonaise une masse critique des compétences, de talents et d’entrepreneurs qui seront autant de piliers et de pionner porteurs d’une émergence maitrisée de l’intérieur ».

Le programme « Former ma génération » tire sa source du projet « train my génération », une idée émis par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba lors de la 2ème édition de New-York Forum Africa en 2013. Un projet visant à doter la jeunesse africaine en général et gabonaise en particulier une formation qualifiante. 11 centres de formations équipés d’ordinateurs et de matériels de dernière technologie ont été installés à travers les neuf (9) capitales provinciales du pays. Les personnes formées se verront délivrées les diplômes intermédiaires, recherchés, apprend-t-on dans le monde de l’emploi.

Pour s’inscrire au projet les abonnés Airtel sont appelés à envoyer par SMS le mot G5000 au numéro court et gratuit 118. Les autres potentiels participants au programme sur :

www.gabon5000.ga

Avec Sidney Ivembi de Gabon Actu

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents