Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Des offres taillées sur mesures pour les élèves et étudiants de Douala en congés de Pacques

Publié par Arsène SEVERIN sur 10 Avril 2015, 09:41am

Catégories : #Culture

Des étudiants à l'écoute des businessmens@
Des étudiants à l'écoute des businessmens@

A l’orée de la rentrée du 3e trimestre annuel, entreprises et commerces ne manquent pas d’imagination pour unifier les festivités de Pâques à saison scolaire. Découverte du business des magnas qui savent profiter d’opportunités pour vendre.

Famoïa Njoya est la tenancière de la Caverne d’Ali Mama, un commerce spécialisé dans la vente de chaussures faites de matières artisanales. Seulement pour la période de Pâques, elle s’est lancée dans la vente de friandises pour « enfants sages » comme elle le dit.

Ousmane Senni, commerçant malien vendant des vêtements dans son magasin de Mokolo, a trouvé une excellente occasion de greffer à son business la vente des bords et manuels de révision express pour fin d’année. Si Silas, libraire exerçant à Douala a trouvé bon de se transformer en répétiteur, c’est simplement parce que la période a été opportune. « Quand les congés de Pâques sonnent, c’est le moment d’aborder les parents pour leur parler du bien fondé des cours de remise à niveau. Si on laisse passer cette occasion, eh bien, on rate un bon filon », explique Silas.

Pâques, évènements religieux ou pas, est devenu l’excellente occasion pour les entrepreneurs d’atteindre leur cœur de cible : élèves et étudiants. Pour ce faire, les techniques imaginatives ne manquent point : prospectus distribués à la sortie des classes ou d’églises, porte-à-porte, prospection via les groupes de Facebook, rencontre et distribution de samples dans les restaurants et glaciers fréquentés par les jeunes.

« Ce n’est qu’en allant où les jeunes se trouvent qu’on peut vraiment les convertir », fait savoir Gabin Elle, market analyst pour le site de vente kaymu.cm. Il ajoute : « les consommateurs sont très frileux. Ils ont un besoin ressenti, mais de manière sous-jacente, c’est à l’entreprise où à celui qui a le bien de savoir frapper dans le mille ».

Il semblerait donc qu’internet soit devenu l’un des « environnements » favoris du consommateur phare. Compte tenu de l’impressionnant déploiement pour Pâques qui y est effectué. Vente et livraison de pack aux œufs d’or ; confection d’offres adaptées pour élèves et étudiants notamment avec la documentation ; proposition et bradage d’œuvres littéraires avec accompagnement…

Tout y passe. Les concernés quant à eux n’en suivent que le pas. Valérie, élève en classe de Terminale D (Scientifique) estime que : « si une offre sied à mes besoins et que j’en ai les moyens, j’achète. Tout est une question de feeling et de disponibilité financière. » A tout casser, ils ont même trouvé comment le faire sur internet. Gabin Elle explique : « regardez le phénomène Kaymu pour comprendre. Ils ont compris comment ça marche et ils y vendent tout. La cible qui aime les bons articles à moindre coût, en sont séduits ». Que c’eût été Pâques ou non, les businessmen semblent résolus à convaincre les jeunes consommateurs avant la reprise des cours du dernier trimestre.

Commenter cet article

Guillaume 10/04/2015 11:23

Ils jouiront de bons conges de pacques. Et les commercants, que gagnent-ils?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents