Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Denis Sassou N'Guesso parle des migrants sur Europe 1

Publié par Arsène SEVERIN sur 21 Avril 2015, 17:22pm

Catégories : #International

© Président Denis Sassou N'Guesso
© Président Denis Sassou N'Guesso

Après une sortie éclatante sur les ondes de la BBC en début avril sur la Constitution du 20 janvier 2002, Denis Sassou N'Guesso change de sujet et de chaîne. Loin de la radio et de la télévision congolaises ou de notre religion quotidienne qui est Rfi, le chef de l'Etat est passé sur Europe 1, interrogé au téléphone depuis Brazzaville, pour évoquer la dramatique question des migrants qui meurent en cascade au bord des côtes italiennes. Pour Sassou N'Guesso, "il faut attaquer le mal à la racine", en récréant un vrai Etat libyen. Il ajoute avec un ton grave, "l'Europe doit prendre la mesure de cette situation grave". Comme dirait le Tchadien Idriss Déby Ithno, "il faut un service après-vente en Libye". L'europe doit s'impliquer, disent les dirigeants africains.

Et voici ce que nos amis d'Europe 1 disait sur leur chaîne après avoir reçu le président Sassou N'Guesso :

Denis Sassou-Nguesso, le président de la République du Congo, était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach, mardi sur Europe 1. Il est le premier chef d'Etat africain à s'exprimer après la mort de centaines de migrants dans plusieurs naufrages en Méditerranée. "Une tragédie", a-t-il d'emblée affirmé, en remarquant que "près de mille Africains" se sont retrouvés "au fond de la Méditerranée en deux jours".

"Le silence n'est plus possible", a poursuivi Denis Sassou-Nguesso. "Il s'agit là d'un dossier important qui intéresse l'Afrique au premier chef". Pour le président congolais, "si le problème du développement en Afrique avait été correctement posé, on pense bien que des milliers d'Africains seraient restés en Afrique pour développer l'Afrique, vivre en Afrique, et ne se risqueraient pas en Méditerranée pour se retrouver par milliers au fond de la mer".

"L'Etat libyen doit exister". Pour Denis Sassou-Nguesso, le nœud du problème est la Libye, pays en proie au chaos devenu le terrain de jeu des passeurs. "Il faut que la question de la Libye soit traitée", a-t-il insisté, ajoutant que "l'Afrique doit prendre sa part de responsabilité". "Tant que ce problème n'est pas réglé, je ne vois pas comment les criminels ne pourraient pas continuer d'utiliser le territoire libyen", a expliqué le président congolais, pour qui "l'Etat libyen doit exister". "Les trafiquants sont installés en Libye. C'est sur le territoire libyen qu'ils devront être traqués", a-t-il insisté.

Voici Europe 1

Voici Europe 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents