Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Bouya et Ossebi visitent le barrage en construction de Liouesso

Publié par Arsène SEVERIN sur 13 Avril 2015, 16:21pm

Catégories : #Societé- Développement

@ J.J Bouya et H. Ossebi à Liouesso
@ J.J Bouya et H. Ossebi à Liouesso

Le ministre Jean Jacques Bouya, rejoint par son collègue Henri Ossebi de l’énergie et de l’hydraulique, ont visité, le chantier de la centrale hydroélectrique de Liouesso en construction sur la rivière Lingoué, dans la sous-préfecture de Mokéko. Lancés en mai 2012, par le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, les travaux du barrage de Liouesso, qui prennent déjà corps, avancent normalement et prendront fin en juin 2016, selon les délais contractuels.

Exécutés par la société China Gezhouba Group Company Limite (CGGC), pour un coût global de 55 milliards de francs CFA, les travaux de construction de cette centrale hydroélectrique, d’une capacité installée de 19,92 MW, se réalisent sans heurt. Un montant qui pourrait connaître un avenant, au regard de la qualité et de l’ampleur des travaux à réaliser sur le terrain et des travaux supplémentaires qui s’avèrent nécessaires.

Plusieurs ouvrages sont en construction dans ce chantier, notamment la digue en enrochement à masque amont ; l’usine proprement dite équipée de trois turbines de 6,64 MW, chacune, et de deux transformateurs de 25 MVA, chacun.

« Nous voyons le travail qui s’effectue ici. Il est très important. Les ingénieurs et les ouvriers qui s’y trouvent y mettent beaucoup d’ardeur et de volonté. Nous pensons que l’ouvrage sera disponible, dans les délais pour alimenter la ville de Ouesso et ses environs en électricité pérenne», a souligné le ministre à la présidence de la République, chargé de l’aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, Jean Jacques Bouya.

Il sied de signaler que ce chantier du barrage de Liouesso mobilise à ce jour, 379 agents chinois et congolais y compris la main d’œuvre locale.Bénéficiaire du projet, le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, Henri OSSEBI, a de son côté félicité l’entreprise chinoise en charge des travaux ainsi que les experts qui ont su, en un temps record, faire sortir des roches cet imposant ouvrage qui s’ajoute à ceux déjà existants pour la concrétisation du projet de boulevard énergétique cher au président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a déclaré le ministre en charge de ces questions, Henri Ossebi,.

Le projet de construction de la centrale hydroélectrique de Liouesso comporte deux lots dont le premier concerne la réalisation du barrage et le second, la construction des lignes de transport d’énergie associées à ce barrage.

De ce barrage partiront les lignes de transport d’énergie associées pour l’alimentation en énergie pérenne de la ville de Ouesso et de Mokéko, sans oublier le village de Liouesso regorgeant, en son sein, de plus de 600 habitants.

Le réseau de transport associé à la centrale hydroélectrique de Liouesso comprend également des ouvrages permanents, notamment, la ligne de transport de l’énergie électrique haute tension entre Liouesso et Ouesso de 110 KV ; la ligne de transport d’énergie électrique moyenne tension entre Owando et Makoua de 30 KV ; la ligne de transport d’énergie électrique moyenne tension entre Ouesso et Mokéko de 30 KV avec un poste de distribution de 630 KVA à Mokéko; la ligne de transport d’énergie électrique moyenne tension allant vers Ouesso de 110 KV et de 30 KV dans la ville de Ouesso.

Il s’agit, en d’autres termes, des lignes de transport d’énergie électrique de 110 et 30 KV qui relieront le centre de production de Liouesso aux villes de Ouesso, Makoua, Owando, Mokeko, Pikounda et bien d’autres.

En attendant la construction de la ligne Très Haute Tension (THT) de 220KV Owando-Makoua-Ouesso, sur instruction personnelle du président de la République, il est prévu une ligne de 30KV Owando-Makoua longue de 62,5 km qui part du poste d’Owando, d’une part, et d’un poste de transformation de 30/20 de puissance 2x2,5KVA pour le raccordement moyen de la ville de Makoua, d’autre part.

Le réseau de transport associé, deuxième composante du projet, a été confié à l’entreprise chinoise China Machina Engineering Corporation, CMEC, qui a également construit le barrage hydroélectrique d’Imboulou et ses lignes attenantes.

La centrale hydroélectrique de Liouesso et le réseau de transport vont résoudre, de façon pérenne et équilibrée, le déficit récurrent de l’offre de l’électricité à Ouesso et ses environs qui dépendent actuellement à 100% de la production thermique fournie occasionnellement et à des horaires réduits, selon la disponibilité des groupes électrogènes.

Avec la Com des Grands Travaux

Commenter cet article

Claude Dinard Vimont 13/04/2015 18:19

Je crois que le bon sens est la chose la mieux partagée au monde. Penser au barrage de Liouesso c'est une bonne chose, mais la préservation des acquis il faut y penser. des délestages au centre ville de Brazzaville sont devenus monnaie courante, la banlieue sud de Brazzaville croupit dans le noir, j'en passe. alors quel crédit accordé à ces ministres qui tirent le " chemin d'avenir par le bas".

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents