Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dr Meyer échangeant avec les journalistes
Dr Meyer échangeant avec les journalistes

La directrice Afrique centrale du département d'Etat américain Dr Robin D. Meyer a souhaité au cours d'un échange avec les journalistes à Brazzaville qu'il était mieux que le Congo ne change pas sa constitution pour éviter "la fragilisation des institutions" démocratiques. Prudemment tel un chat, les Américains se disent opposés à l'idée du changement.

Dr Meyer a eu du mal à clarifier la position des Etats-Unis sur la question du changement ou pas de constitution au Congo. Il a fallu trois journalistes pour venir à bout de la diplomate américaine qui déviait toujours la question, ou bien biaisait la réponse. Ouf! Trois journalistes et trois questions, toutes directes sur la position des Etats-Unis, la dame a craqué et a lâché la boule…Même là, avec modération.

"Par expérience des Etats-Unis, je conseille que le Congo ne change pas sa constitution. Les Etats-Unis s'opposent à l'idée de changer la constitution pour favoriser les présidents sortants. Cela ne renforce pas la démocratie, cela ne renforce pas les institutions. Cela peut entrainer une instabilité politique", a déclaré, essoufflée, la diplomate américaine.

Dr Meyer a dit que le Congo était à une phase importante de son histoire et "qu'il fallait saisir cette opportunité pour favoriser l'alternance. Le Congo a là l'occasion d'établir une tradition d'alternance dans le pays et nous estimons que cela se fera".

Mais dans la diplomatie la plus totale et pour ne peut-être pas s'attirer les foudres, Dr Robin D. Meyer a dit tout calmement et tout distinctement : "Nous respectons la position des pays qui veulent changer légalement et démocratiquement leur constitution de façon apaisée. Il est bien que cela soit bénéfique au pays. Mais par expérience pour les Etats-Unis, il sera mieux de ne pas changer de constitution", a-t-elle déclaré.

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :