Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


ça y est : le nouveau président élu de la RDC prêtera serment le 20 décembre 2016!

Publié par Arsène SEVERIN sur 13 Février 2015, 08:16am

Catégories : #Politique

Un électeur de Goma glissant le bulletin dans l'urne en 2011
Un électeur de Goma glissant le bulletin dans l'urne en 2011

Le président de la République démocratique du Congo (RDC) Joseph Kabila a pris tout le monde de cours à Kinshasa février en faisant publier le 12 février le tant attendu calendrier électoral. L'élection présidentielle aura lieu le 27 novembre 2016 et le nouveau président élu prêtera serment le 20 décembre 2016. C'est désormais clair!

Il n'y a plus de doute, Kabila a lavé les mains comme Ponce Pilate l'avait fait dans la mort de Jésus-Christ. Après avoir publié mercredi la loi électorale, le revoilà avec le calendrier électoral rendu public par la Commission nationale électorale de l'abbé Apollinaire Malu-Mulu Muholongo. En un temps éclair, tout est allé très vite en RDC. Il y a quelques semaines les populations se sont affrontées dans les rues des grandes villes de la RDC pour demander qu'une loi peu propice aux élections en 2016 ne soit pas adoptée. Sous la pression de la rue, les parlementaires, les sénateurs en premier, ont adopté la loi sans la disposition suicidaire qui liait le vote du président de la république aux résultats du recensement des électeurs. Dans un pays vaste comme la RDC et où les routes n'existent que par endroits, on pouvait attendre deux ans pleins les résultats de cette opération.

Après la pression de la rue et récemment encore des Etats-Unis qui plaidaient pour le publication du calendrier électoral, Kabila Kabange qu'on croyait manoeuvrer les dates a fini par surprendre en publiant tout ce qui est lié aux élections. N'étant en principe pas candidat lui-même, Joseph Kabila devrait être le grand arbitre de cette confrontation. Bien que la résignation de Kabila Kabange à la prochaine présidentielle ne soit pas totale acquise. Un homme d'Etat est un monstre froid, lorsqu'il se réveille...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents