Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


L'opposition se met ensemble pour dire NON au changement de constitution

Publié par Arsène SEVERIN sur 15 Janvier 2015, 14:19pm

Catégories : #Politique

Tsaty Mabiala et Mierassa à cette rencontre
Tsaty Mabiala et Mierassa à cette rencontre

Quelque quarante-cinq (45) partis de l'opposition dont l'UPADS, l'UPRN, l'UDR-Mwinda ou le PSDC avec certains alliés du PCT comme le MCDDI et le RDD se sont mis ensemble ce 15 janvier 2015 pour une démarche contre le changement de constitution du 20 janvier 2002. C'est pour une première fois depuis bien longtemps que les forces de l'opposition se mettent ensemble pour une lutte politique.

Les tractations conduites en début de semaine par les Paul Marie Mpouele de la plate-forme "Sauvons le Congo", les Jean Itadi du Congrès africain pour le progrès (CAP) ou les Clément Mierassa du Parti social-démocrate congolais (PSDC) ont finalement abouti ce matin à la mobilisation de toute la classe politique opposée à l'idée du changement de la constitution. Signant leur engagement pour le mouvement du NON changement de la constitution, les leaders comme Mathias Dzon, Guy Romain Kinfounsia, Pascal Tsaty Mabiala, Christophe Moukoueke ont résolu d'être ensemble pour mener ce combat démarré il y a plusieurs mois dans la disparité totale.

La surprise est aussi du côté des partis de la majorité présidentielle, alliés du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir). Il s'agit du Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI), le Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD) ou l'Union pour le progrès (UP) de l'ancien ministre de la justice Martin Mbemba. La présence de ces poids lourds alliés du PCT est bien logique des contestations enregistrées il y a quelques semaines déjà sur la mauvaise gestion des accords que le principal parti au pouvoir a passés avec ces partis.

Le rassemblement de ces partis de l'opposition ne porte pas encore de nom selon Paul Marie Pouele, l'un des porte-parole de ces forces. Le mouvement qui se met actuellement en place animera des "actions nécessaires pour décourager toute idée de changement de constitution au Congo" a déclaré Mpouele, annonçant dans la foulée une autre réunion le mercredi prochain dans le but de peaufiner la feuille de route qui va déterminer ce rassemblement ainsi que ses actions.

Commenter cet article

Paul Marie MPOUELE 15/01/2015 16:54

45 partis et associations et non 25 partis.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents