Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les évêques catholiques
Les évêques catholiques

Quelques heures seulement après la publication d'une grande déclaration de la Conférence épiscopale du Congo sur le changement de la constitution, voilà que le Secrétariat général de cette institution vient démentir tous les propos tenus dans ce texte, disant que les évêques n'ont jamais publié une telle déclaration. Un communiqué a d'ailleurs été publié à cet effet pour mettre en cause la fameuse déclaration dans laquelle les évêques avaient pris position contre le changement de la constitution.

Dans le communiqué qui a juste été signé (maintenant il faut tout authentifier), et daté mais sans le nom du Secrétaire général, les évêques du Congo qui avaient pourtant usé des mots forts pour mettre à plat le débat sur la constitution, refusent d'endosser. Ils disent que les gens mal intentionnés auraient procédé à la publication de ce texte.

SEVERINNEWS sait une chose, que depuis le début de ce mois, il se tramait quelque chose au sein de la conférence épiscopale. Le texte aurait bel et bien été écrit lors de cette retraite de Liambou, mais il est resté longtemps dans les bacs avant que quelqu'un, un monfoutiste certainement, ait eu le courage de le balancer. L'entête du document que SEVERINNEWS a publié ce matin porte les insignes de la Conférence épiscopale puis les contacts possibles. Là où le travail n'a pas été très bien fait, c'est que le secrétaire général de la conférence n'a pas pris ses responsabilité en signant avec son nom le communiqué qui contredit le message des prêtres catholiques. Il y a problème.

On se souvient en mai 2004, les évêques ne s'étaient pas accordés sur le texte qu'avait lu Mgr Ernest Nkombo, alors évêque d'Owando, aux obsèques de l'abbé Barthelemy Batantou. La conférence épiscopale, d'après ce qui nous avait été revenu, n'avait pas reconnu ce discours dur et intempestif (va dire à Marien Ngouabi que les retraités ne sont pas payés,… va dire au Cardinal Biayenda que le sang coule toujours…) prononcé en plein après-midi devant des milliers des fidèles catholiques et en présence du couple présidentiel, des catholiques invétérés eux aussi.

Ha! Bien malin alors celui-là, ce paiën-là ou ce politicien-là encore plus ce journaliste-là qui a osé publier un texte qui n'émane pas de l'Eglise! Ou alors des évêques, comme au temps de Mgr Nkombo s'étaient désolidarisés, on saura qui a finalement tenu à faire publier le fameux message des prêtres à l'occasion de la fête de Noël. Les Brazzavillois les plus informés attendaient ce texte dans La Semaine Africaine, le journal catholique, ce mardi. Il y a avait même déjà fuite au sein de l'église, les fidèles en parlaient quasiment. Même les journalistes du bi-hebdomadaire catholique savaient que le message des évêques étaient dans les bacs, et qu'il devrait paraître dans l'édition de mardi.

Nooon, la grande église a botté en touche! Simplement. Le texte, trop dur n'a pas fait l'unanimité, et les plus frileux ont jeté l'éponge alors que ceux qui n'ont pas voulu que la maison commune prenne de l'eau, ont demandé au Secrétaire général de signer un communiqué anonyme. Et si le président de la Conférence épiscopale lui-même, Louis Portella Mbuyu animait une conférence de presse pour dédire cette déclaration? Il n'y aurait pas plus saint que Dieu lui-même!

Le texte dit in extenso ceci :

"Le Secrétaire Général de la Conférence épiscopale du Congo a le regret de constater qu'un message des Evêques circule sur Internet, sans que celui-ci ne porte la signature des concernés.

Le Secrétaire Général de la Conférence Episcopale du Congo rappelle que ce texte n'a pas été publié par des organes officiels de l'Eglise, et de ce fait dégage toute responsabilité par rapport à cette diffusion malencontreuse. 

                                                                       Fait à Brazzaville, le 23 Décembre 2014.
                                                                                           Le Secrétaire Général 

             de la Conférence Episcopale du Congo (cachet et signature)"

Le Secrétaire Général de la Conférence épiscopale du Congo a le regret de constater qu'un message des Evêques circule sur Internet, sans que celui-ci ne porte la signature des concernés.

Le Secrétaire Général de la Conférence Episcopale du Congo rappelle que ce texte n'a pas été publié par des organes officiels de l'Eglise, et de ce fait dégage toute responsabilité par rapport à cette diffusion malencontreuse.
Fait à Brazzaville, le 23 Décembre 2014.
Le Secrétaire Général de la Conférence Episcopale du Congo (cachet et signature)

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :