Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De quoi peut-on discuter en ce moment au Burkina Faso? Alors que la tension baisse sensiblement à Ouagadougou la capitale du Burkina Faso où le siège de l'assemblée nationale a été mis à feu, les négociations politiques ont vite été ouvertes entre les manifestants renforcés par une partie de l'armée et des opposants et le camp du président Blaise Compaoré dont le frère François Compaoré até arrêté alors qu'il tentait de fuir par l'aéroport de Ouagadougou qui qui a été fermé. Sur la base de discussion, négocier une sortie pour le président Compaoré qui n'aura pas plus son prochain mandat tel qu'il le souhaitait. Une transition sera mise en place jusqu'en 2015 date probable des élections libres et transparentes. La télévision et radio nationales sont entre les mains des manifestants, alors que le chef d'Etat major a fait profil bas. Les manifestations de ce matin ont fait au moins trois morts selon les urgences sur place. Les militaires empêchants les foules déchaînées à marcher sur le palais présidentiel ont tiré à balles réelles. Aux dernières nouvelles, Blaise Compaoré aurait quitté son palais. Le président Compaoré à qui le peuple a dit NON ne devrait plus forcer car une bonne partie de ses partenaires et courtisans ont été affaiblis et déstabilisés. Les heures qui suivent sont très déterminantes pour la vie politique de l'ancienne Haute Volta, pays de Thomas Sankara!

De quoi peut-on discuter en ce moment au Burkina Faso? Alors que la tension baisse sensiblement à Ouagadougou la capitale du Burkina Faso où le siège de l'assemblée nationale a été mis à feu, les négociations politiques ont vite été ouvertes entre les manifestants renforcés par une partie de l'armée et des opposants et le camp du président Blaise Compaoré dont le frère François Compaoré até arrêté alors qu'il tentait de fuir par l'aéroport de Ouagadougou qui qui a été fermé. Sur la base de discussion, négocier une sortie pour le président Compaoré qui n'aura pas plus son prochain mandat tel qu'il le souhaitait. Une transition sera mise en place jusqu'en 2015 date probable des élections libres et transparentes. La télévision et radio nationales sont entre les mains des manifestants, alors que le chef d'Etat major a fait profil bas. Les manifestations de ce matin ont fait au moins trois morts selon les urgences sur place. Les militaires empêchants les foules déchaînées à marcher sur le palais présidentiel ont tiré à balles réelles. Aux dernières nouvelles, Blaise Compaoré aurait quitté son palais. Le président Compaoré à qui le peuple a dit NON ne devrait plus forcer car une bonne partie de ses partenaires et courtisans ont été affaiblis et déstabilisés. Les heures qui suivent sont très déterminantes pour la vie politique de l'ancienne Haute Volta, pays de Thomas Sankara!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :