Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Brazzaville : Les militants de l'opposition se sont battus entre eux, selon la police!

Publié par Arsène SEVERIN sur 8 Septembre 2014, 17:56pm

Catégories : #Politique

Jules Monkala Tchoumou
Jules Monkala Tchoumou

Le porte-parole de la police le colonel Jules Monkala Tchoumou a indiqué ce lundi à la presse que les militants du Collectif des partis de l'opposition se sont battus entre eux pour une affaire de perdiem qui a mal tourné. D'après cet officier supérieur, c'est grâce à l'intervention des policiers, notamment les éléments du PSP Plateau que le pire n'est pas arrivé au cours des échauffourées qui ont émaillé dimanche soir la fin du meeting des membres de l'opposition.

"Sans leur intervention, le pire se serait produit", a déclaré le porte-parole de la police qui a félicité le travail abattu par ses éléments. Le colonel Jules Monkala Tchoumou a été catégorique, aucun policier n'avait infiltré les membres de l'opposition pour organiser la battue dont la violence et la sauvagerie ont été déplorées hier soir à Brazzaville.

Dimanche soir en effet des échauffourées se sont éclatées entre les militants de l'opposition et une bande d'inconnus qui se sont attaqués prioritairement à ceux qui possédaient une copie du discours lu dans la salle par le Collectif des partis de l'opposition que conduisaient Christophe Moukoueke, Mathias Dzon, Jean Itadi et Clément Mierassa. Une dizaine de blessés ont été enregistrés. Des personnes d'un certain âge ont sauvagement été prises à partie par des jeunes déchaînés, visiblement préparés à cette oeuvre. Pour Mathias Dzon, il s'agit bien des éléments de la police envoyés par le Général Jean-François Ndenguet.

Réagissant à ces accusations, le porte-parole de la police a mis en cause l'organisation du meeting qui n'a pas su distribuer le perdiem aux militants. Les mécontents se seraient donc attaqués à leurs frères de lutte pour leur ravir les billets de banque. Ainsi, la bagarre s'est enclenchée. Une véritable chasse à l'homme qui s'est déroulée sur le boulevard Alfred Raoul, empêchant momentanément les véhicules de circuler. Un bain de sang mal vécu par les leaders de l'opposition. Une BJ de la police, appartenant certainement au PSP Plateau est arrivée bien plus tard sur les lieux "pour éviter le pire", selon le colonel Monkala Tchoumou.

Selon nos informations, le Général Ndenguet s'est lui-même rendu auprès des victimes pour condamner une telle barbarie et compatir ensuite avec les blessés. Les responsables de l'opposition ont quant à eux annoncé saisir le procureur de la république pour que la lumière soit faite sur cette affaire. Confusion!

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents