Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Les ex-Séléka ont signé l'accord de paix ce soir à Brazzaville

Publié par Arsène SEVERIN sur 23 Juillet 2014, 20:47pm

Catégories : #Politique

Le Général Dhaffane a signé l'accord de Brazzaville pour les Séleka
Le Général Dhaffane a signé l'accord de Brazzaville pour les Séleka

Un accord signé in extremis ce mercredi 23 juillet dans la capitale congolaise. Alors qu'ils trainaient dans leur hôtel de Brazzaville, réclamant la partition de la Centrafrique et le départ sans conditions de la présidente Catherine Samba Panza, les ex-Seleka sont revenus dans la salle, déterminés à signer l'accord. Parlant au nom des autres, le général Mohamde Moussa Dhaffane a déclaré que sa signature sur cet accord de paix engageait Michel Dotodja, l'ancien président centrafricain en exil à Cotonou au Bénin.

Arrivant dans la salle, le Général Dhaffane a demandé des excuses au médiateur Denis Sassou Nguesso et à tous les délégués de la RCA à ce forum. Sans précision, le chef des rebelles ex-Séléka a expliqué que cet incident était dû aux "raisons d'organisation interne" de leur mouvement. Comprendra qui pourra, ces gens-là ont toujours des termes à dormir debout. Il s'est ensuite engagé à signer sans tarder cet accord. L'accord de cessation des hostilités a finalement été signé à Brazzaville entre les ex-Séleka et les Anti-Balaka essentiellement. Les partis politiques politiques, les ONG, les organisations des femmes et des jeunes, la diaspora et la plate-forme religieuse ont signé l'accord de Brazzaville. Ils sont ensuite dansé, en s'embrassant, regrettant et déplorant la guerre qu'ils se sont livré sans merci.

Dans cet accord, les protagonistes centrafricains se sont engagés à mettre fin à la guerre, à travailler pour le dialogue politique, plus large qui aura lieu prochainement en RCA, à lever toutes les barrières pour permettre la libre circulation des personnes et des biens sur l'ensemble du territoire centrafricain. Le processus devrait également être intégré en tant accord technique.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents