Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le ministre Mbemba Martin pourrait enfin quitter Brazzaville!

Malade depuis des semaines, l'ancien ministre de la Justice et actuel président de la Commission nationale des droits de l'Homme, Jean Martin Mbemba peine à quitter le pays pour aller se faire soigner en France comme tout bon politicien qui se respecte au Congo. Le problème, il n'a pas l'autorisation de quitter le pays de Marien. Le ministre Mbemba est hospitalisé dans une clinique à Brazzaville où il prie les autorités de le faire partir...

Et c'est là-bas qu'il vient d'apprendre son prochain voyage à l'étranger. Il est fort probable qu'il prenne le vol Air France de mercredi. Tout va vite, car les sommités sont mis le nez dans l'affaire et ça devait aller vite. Le directeur de cabinet du président de la république, le ministre d'Etat Firmin Ayessa aurait fait un tour à la clinique voir comment son ancien collabo souffrait, lui qui a son argent.

Pourquoi il n'a pas quitté le pays juste après avoir exprimé le besoin? C'est compliqué, mais Me Mbemba est mélangé dans une affaire d'armes dans le Pool, un lien avec le lieutenant Mbango. Interpellé par la DGST, il ne s'était pas présenté, empêché par ses avocats et son propre orgueil d'ancien ministre et de président d'une institution républicaine. Les flics s'étaient repliés, l'attendant au tournant. Et quand il a eu besoin de l'Etat, il sort de sa tanière du centre-ville et se rend à l'aéroport. Or là-bas, il y a une liste. Dès que vous posez le passeport, le gars regarde si le nom n'est pas coché au rouge. S'il vous détecte, il vous remet tout, billet et passeport, et vous lâche : Vous ne pouvez pas voyager, les instructions sont les instructions. Mathias Dzon en a appris à ses dépens.

Bon! Maintenant tout est rentré dans l'ordre. Le ministre peut rentrer. Dans l'ombre, ses proches ont fait pression un peu partout pour faire débloquer les choses. Le ministre est attendu à son hôpital, l'Hôpital d'instruction des armées du Val de Grâce à Paris en France, où l'attend le médecin en chef des services, Dr Herody. Maintenant que le dossier a été vérifié, c'est sûr qu'il quittera le pays, non pas accompagné de ses avocats et les militants de son parti (UP), comme l'a promis Mathias Dzon, mais seul, certainement avec ses médecins de Brazzaville.

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :