Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Guache française est morte, vive la Gauche!!!

Quand il est arrive, les Français ne loupent pas leurs dirigeants, leurs partis aussi. Parlant du Parti socialiste (PS, au pouvoir), un journal, "Atlantico, parle de la Gauche, il écrit "qu'elle ne risque pas de mourir...parce qu'elle est déjà morte. Et l'assassin est déjà connu et semble-t-il que le diagnostic est de Manuel Valls, le Premier ministre. Lisez plutôt cet article du journaliste Benoît Rayski.

Un enterrement sans fleurs ni couronnes. Ils ne sont pas bien nombreux ceux qui ont accompagné son cercueil.

La gauche risque de mourir. Le diagnostic est de Manuel Valls, un médecin dont les compétences en soins palliatifs ne sont niées par personne. Le Premier ministre est – fonction oblige – nécessairement prudent. On le voit mal en effet dire aux siens qu’ils sont morts.

On s’autorisera à être moins timoré que lui : la gauche est morte ! On dit la gauche par commodité langagière. Alors qu’il s’agit en fait du parti socialiste qui, de loin s’en faut, n’a que peu de rapport avec ce que les honnêtes gens (il y en a encore) appellent la gauche. Donc le parti socialiste est mort. Et on connaît son meurtrier.

Le meurtrier a élu domicile au 55 Faubourg Saint-Honoré. Un meurtrier, pas un assassin, ce qui supposerait de la préméditation.En effet l’heureux occupant de cette coquette demeure, bien qu’ayant signé un bail de cinq ans, est là par le plus grand des hasards. Son nouveau domicile, il le doit en effet à une certaine Nafissatou Diallo qui, par une fellation forcée ou consentie, lui a permis d’entrer dans des lieux promis à un autre que lui. Et le locataire du 55 Faubourg Saint-Honoré se trouve bien là où il est. Seul maître en son palais, il se réjouit que les blagounettes qu’il affectionne jouissent ainsi d’un écho considérable. Il est l’homme qui rit dans les cimetières…

Reste que pour commettre son meurtre, il a bénéficié de nombreuses complicités. Comme dans Le crime de l’Orient-Express, tout le monde y est allé de son coup de poignard. Tous : les gardes rouges de son parti, les barons régionaux du PS, les députés roses, les médias fascinés par cette envoûtante frénésie…

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :